Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

213 projets pour l’intégration économique des jeunes et des femmes


Ces projets et opérations ont été réalisés dans le cadre du soutien de l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes, l’un des axes majeurs des interventions de l’INDH, qui oeuvre à garantir à ces jeunes le financement, l’accompagnement et l’encadrement nécessaires pour concrétiser leurs rêves de devenir entrepreneurs et contribuer au développement local.
 
Soixante-huit projets ont été réalisés par des femmes soit 31,92 pc de l’ensemble des opérations, selon des chiffres de la division de l’Action Sociale (DAS) au sein de la préfecture de Meknès, qui indique que l’investissement global mobilisé pour la concrétisation de ces projets s’élève à plus de 23,8 Millions de DH, dont 34 pc réservés aux projets portés par des femmes (8,1 MDH).
 
La forme juridique de l’auto-entrepreneur est la plus prisée par les femmes bénéficiaires de l’appui de l’INDH au cours de la période sous revue avec 48 projets, soit 70 pc du total, suivi des sociétés à responsabilité limitée (SARL) avec 12 projets et la société à associé unique (8 projets/18 pc).
 
Quant au secteurs d’activité choisi par ces femmes, la DAS précise que l’artisanat occupe la première place avec 38 projets (56 pc), suivie des services (20 projets/29pc), l’éducation (7 projets/10 pc) et le commerce et industrie (3 projets/4 pc).
 
A rappeler qu’un total de 1468 femmes se sont inscrites entre 2021 et 2023 pour bénéficier des services de la « Plate-forme de Jeunesse Meknès-Zaytouna », créée par l’Initiative nationale pour le développement humain dans le but de faciliter l’accès aux programmes de l’initiative, notamment au profit des porteurs de projets innovants.
 
Au sein de cette plateforme, dotée d’équipements et des espaces d’accueil, d’écoute, d’orientation, d’accompagnement et de formation, le Réseau Africain de Développement Durable, une association prestataire de services, est chargée d’accompagner les jeunes au niveau de l’axe leadership des affaires tandis que l’Association « Grande Ismailia » œuvre à assumer la gestion de la plateforme à travers l’accueil, l’écoute et l’orientation des jeunes.
 
Le programme « Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes » fait partie de la troisième phase de l’INDH. La plateforme de jeunes a été créée pour contribuer à l’amélioration de la situation économique et sociale des populations défavorisées, notamment les jeunes par l’accompagnement à l’emploi, à l’entrepreneuriat ainsi qu’à l’appui aux projets s’inscrivant dans le cadre de l’économie sociale et solidaire.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières