Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

51.300 familles bénéficiaires d’une aide financière jusqu’au 13 mars 51 300 familles ont reçu une aide financière jusqu’au 13 mars.


Ces familles ont ainsi bénéficié d’un montant de 20.000 dirhams en tant que première tranche, pour une enveloppe globale de plus de 1 milliard de dirhams, et ce sur la base d’une procédure claire et transparente via une plateforme digitale qui regroupe l’ensemble des intervenants, précise le communiqué rendu public à l’issue de la 9ème réunion de la Commission interministérielle chargée du déploiement du programme de reconstruction et d’aménagement des zones sinistrées par le séisme d’Al Haouz, présidée vendredi à Rabat par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

 

La commission, qui a permis d’examiner l’avancement de la mise en œuvre de ce programme conformément aux Hautes Directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a également acté le lancement de l’opération de versement de la deuxième tranche de l’aide directe relative à la reconstruction des logements (40.000 DH) et à leur mise à niveau (20.000 DH), a fait savoir la même source, notant que les autorités locales et les commissions concernées poursuivent leurs efforts visant à permettre à la population dont les logements ont été endommagés de bénéficier d’un accompagnement rigoureux.

 

Lors de cette réunion, M. Akhannouch a affirmé que l’ensemble des départements gouvernementaux concernés se sont mobilisés derrière Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, et ont déployé des efforts considérables en vue de dépasser les retombées du séisme, de procéder à la reconstruction avec le sérieux et la diligence nécessaires et de contribuer à initier une dynamique de développement économique, social et culturel des zones sinistrées.

 

Concernant les logements endommagés, le communiqué relève qu’un total de 42.047 autorisations ont été accordées au titre des travaux de reconstruction et 8.694 logements endommagés sont actuellement en phase de reconstruction et de mise à niveau, ajoutant que la commission a également mis en lumière les avancées réalisées sur le terrain en matière de déblaiement, dont les opérations sont intervenues au niveau de 15.232 logements.

 

Par ailleurs, les études nécessaires ayant été parachevées, il sera procédé au lancement des travaux de restauration de plusieurs sites archéologiques historiques endommagés par le séisme. Il s’agit des tombeaux Saadiens, du palais El Badii, du palais Bahia, de la kasbah Ait Ben Haddou et de Ksar Taourirt, a assuré la même source.

 

Par rapport au secteur agricole, la commission a examiné l’état d’avancement de l’opération de distribution de 300.000 quintaux d’orge, qui a bénéficié jusqu’à présent à 41.387 agriculteurs dans les zones sinistrées.

 

Par ailleurs, l’opération de distribution gratuite de têtes de bétail aux éleveurs sinistrés, lancée en janvier dernier, se poursuit dans la perspective de distribuer 70.000 têtes de bétail.

 

Pour ce qui est du secteur de l’enseignement, la commission a examiné le lancement prochain de l’opération de démolition et de déblaiement au niveau de 236 écoles, après la finalisation des études techniques et des cahiers de charges y afférents, en vue de permettre la reconstruction de ces établissements scolaires qui rouvriront leurs portes aux élèves dans ces régions.

 

Quant au secteur de la santé, la commission a pris connaissance de l’état d’avancement de la mise à niveau de 42 centres de santé prioritaires, dont les travaux ont été lancés en janvier dernier, conclut le communiqué.

Le 13 mars dernier, le gouvernement français a annoncé qu’un total de 51 300 familles avaient bénéficié d’une aide financière dans le cadre des mesures d’urgence mises en place pour faire face à la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19. Ces familles ont reçu un soutien financier pour les aider à faire face aux difficultés financières causées par la crise sanitaire.

Cette aide financière, qui a été distribuée à travers divers programmes sociaux et aides d’urgence, a permis à des milliers de familles de subvenir à leurs besoins essentiels tels que le logement, la nourriture et les dépenses de santé. Ces mesures de soutien ont contribué à atténuer les conséquences de la crise sur les populations les plus vulnérables et à prévenir la précarité économique de nombreuses familles.

Le gouvernement a souligné l’importance de ces aides d’urgence pour garantir la solidarité nationale et assurer la protection des plus fragiles face à la crise. Il a également rappelé que ces mesures exceptionnelles sont destinées à être temporaires et à être adaptées en fonction de l’évolution de la situation.

Ainsi, alors que la crise sanitaire continue de peser sur l’économie et sur le quotidien de nombreux Français, ces aides financières représentent un soutien crucial pour les familles qui rencontrent des difficultés financières. Le gouvernement reste mobilisé pour mettre en place des mesures efficaces et adaptées afin de garantir la sécurité économique et sociale de tous les citoyens.

En conclusion, les 51 300 familles bénéficiaires d’une aide financière jusqu’au 13 mars témoignent de l’importance des mesures d’urgence mises en place pour soutenir les populations les plus vulnérables face à la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19. Ces aides sont un symbole de solidarité nationale et de protection des plus fragiles dans des moments difficiles.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières