Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Début d’un projet visant à renforcer les capacités nationales en matière de poursuite judiciaire et de réinsertion

Le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou, a récemment annoncé le lancement du projet « REORIENT », un programme visant à renforcer les capacités nationales en matière de poursuite judiciaire et de réinsertion. Ce projet est un exercice pratique sur la gestion des attributions et des points d’intersection dans l’action des différentes parties prenantes au service d’un idéal commun, à savoir le bien des individus.

L’objectif principal de cette initiative est de mettre en lumière divers aspects des domaines d’intervention de l’Institution du Médiateur, qui vise à servir les usagers de l’administration publique. Cela inclut la protection des droits des usagers, la promotion de la primauté de la loi, de la justice et de l’équité, ainsi que des valeurs de moralisation et de transparence dans la gestion des administrations et des établissements publics.

Le Médiateur du Royaume a souligné que l’adhésion à ce projet reflète l’engagement de l’Institution en faveur de la réinsertion et de la réhabilitation des femmes et des enfants de retour des zones de conflit, tout en respectant l’État de droit et les normes internationales des droits de l’Homme.

Le coordonnateur de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus a mis en avant l’importance du processus de réhabilitation et de réintégration au sein de la société, soulignant l’approche horizontale nécessaire pour la gestion des cas de personnes récidivistes. Il a souligné que le bénéficiaire devient un point de convergence pour favoriser sa réinsertion au sein du tissu socio-économique.

Le directeur des affaires pénales, des grâces et de la détection du crime au ministère de la Justice a insisté sur l’équilibre nécessaire entre la lutte contre la criminalité et les actions en faveur de la réhabilitation et la réinsertion. Il a appelé à adopter des stratégies pour traiter ces questions, saluant les résultats positifs du programme « Moussalaha » mis en œuvre en collaboration avec plusieurs institutions.

L’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Maroc a souligné que ce projet marque un nouveau chapitre dans la collaboration bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Il a appelé tous les acteurs concernés à coopérer activement et à partager leurs expériences.

En conclusion, le projet « REORIENT » vise à renforcer les capacités nationales en matière de poursuite judiciaire et de réinsertion, dans un contexte international marqué par de nombreux conflits armés. Il s’inscrit dans une volonté de coordination internationale accrue pour lutter contre le terrorisme et promouvoir la réinsertion et la réhabilitation des prisonniers.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières