Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Dialogue social : l’UMT demande une augmentation générale des salaires

L’augmentation générale des salaires, aussi bien pour les secteurs public et privé que pour les institutions publiques, a été parmi les points abordés lors du nouveau round de dialogue social lancé, mardi à Rabat, sous la présidence du Chef du gouvernement, a affirmé le secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik.

Dans une déclaration à la presse, M. Moukharik a ajouté que parmi les principaux points discutés lors de cette réunion figurent notamment la baisse de l’Impôt sur le Revenu (IR), la réforme des régimes de retraite, ainsi que l’augmentation du salaire de base dans les secteurs industriel et agricole.

Cette réunion, a-t-il dit, a été l’occasion de discuter d’autres questions liées aux libertés syndicales, notamment la loi sur la grève, saluant, par la même occasion, l’engagement du gouvernement à poursuivre un dialogue social constructif.

Un nouveau round de dialogue social a été lancé, mardi à Rabat, sous la présidence du Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch.

Dans ce cadre, le Chef du gouvernement a reçu une délégation de l’UMT, conduite par le secrétaire général de la centrale syndicale, Miloudi Moukharik.

L’UMT revendique une hausse générale des salaires pour répondre aux attentes des travailleurs marocains et améliorer leurs conditions de vie. Cette demande s’inscrit dans le cadre d’une politique visant à réduire les inégalités salariales et à assurer une meilleure redistribution des richesses au sein de la société.

La réforme des régimes de retraite est également un enjeu important pour garantir la sécurité financière des retraités et assurer leur bien-être après avoir contribué au développement économique du pays tout au long de leur carrière.

Le dialogue social entre le gouvernement et les partenaires sociaux est crucial pour trouver des solutions aux défis auxquels est confronté le marché du travail au Maroc. En promouvant un dialogue ouvert et constructif, les acteurs sociaux peuvent travailler ensemble pour améliorer les conditions de travail, renforcer la protection sociale et promouvoir le bien-être des travailleurs.

En conclusion, l’augmentation générale des salaires et la réforme des régimes de retraite sont des enjeux clés du dialogue social au Maroc, visant à garantir une répartition équitable des richesses, à améliorer les conditions de vie des travailleurs et à assurer la sécurité financière des retraités. Le dialogue social doit être un mécanisme efficace pour résoudre les problèmes sociaux et économiques et promouvoir un développement inclusif et durable pour tous les citoyens.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières