Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

D’une valeur de 734 MDH, le projet d’aménagement du Parc national d’Ifrane est sur les rails


Cette réunion vise le suivi des projets inclus dans la convention cadre multipartite visant l’aménagement et la valorisation des potentialités écotouristiques du Parc national d’Ifrane (2023-2027), conclue entre 24 partenaires, dont la wilaya et le Conseil de la région Fès-Meknès, ainsi que le Conseil provincial et la province d’Ifrane, l’Agence Nationale des Eaux et forêts (ANEF) et la délégation provinciale du Tourisme.
 
S’exprimant à cette occasion, le wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, Saïd Zniber, a souligné que ce « projet ambitieux », qui intervient en conformité avec les Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, constitue un « véritable levier de développement de toute la région et l’un des projets structurants que connaît Fès-Meknès ».
 
Il a mis l’accent sur la spécificité du projet d’aménagement et de valorisation des potentialités écotouristiques du Parc national d’Ifrane au regard de la diversité des projets qu’il comporte.
 
Le responsable a indiqué que ce projet a pu voir le jour grâce à la conjugaison des efforts de tous les départements ministériels, des collectivités territoriales et des autres administrations.
 
Pour sa part, le gouverneur de la province d’Ifrane, Abdelhamid El Mazid a souligné la « grande importance » de ce projet qui intervient conformément aux Hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
 
Il a rappelé, dans ce sens, le lancement par le Souverain le 13 février 2020 de la stratégie nationale de développement des espaces forestiers « Forêts du Maroc 2020-2030 », qui tend à réaliser un équilibre entre la réponse aux besoins de la population dans les domaines économique et social et la préservation des ressources forestières en vue d’assurer leur continuité pour les générations futures.
 
Par la même occasion, M. El Mazid a mis l’accent sur les grands axes contenus dans la convention relative à l’aménagement et la valorisation de ce Parc et qui portent sur les aménagements environnementaux et naturels, la réhabilitation et la réalisation des infrastructures nécessaires au niveau de huit clusters répartis sur différentes collectivités territoriales de la province.
 
Parmi les clusters dont les travaux ont déjà commencé, a-t-il précisé, figurent celui du Cèdre Gouraud pour un investissement de 55,2 millions de dirhams dont un montant de 22,4 millions de dirhams assuré pour l’année 2024 par la Direction Générale des Collectivités Territoriales, la région Fès-Meknès, la province et les communes d’Ifrane.
 
Il comprend aussi l’aménagement des espaces d’accueil avec tous les équipements de base, des équipements récréatifs et touristiques qui valoriseront ce site touristique, dans lequel l’étude a fait des progrès importants, a-t-il noté.
 
Concernant le cluster de Moudmane qui sera réhabilité pour un montant estimé à 67,8 MDH, dont 17,8 MDH comme contribution de la Direction Générale des Collectivités Territoriales, de la région Fès-Meknès, la province et des communes d’Ifrane pour les années 2024 et 2025, il concerne l’aménagement et la valorisation du site touristique, a détaillé le responsable.
 
Quant au cluster de Michlifen dont les travaux de réhabilitation nécessitent un investissement de 90 MDH, dont 32 MDH comme apport de la Direction Générale des Collectivités Territoriales, du Conseil de la région, de la province et des communes d’Ifrane, il porte sur la valorisation du site touristique et l’amélioration de son attractivité.
 
Parallèlement, le ministère de l’Équipement contribuera pour un montant d’environ 70 MDH pour l’achèvement des travaux de réalisation de la route régionale N° 7217 reliant la route nationale n°8 et Ain Leuh.
 
De son côté, le président du Conseil de la région, Abdelouahed El Ansari a souligné l’importance de ce projet qui nécessite un suivi minutieux et rigoureux de la part aussi bien du comité d’orientation et de celui chargé de gestion, de suivi et d’évaluation.
 
Dans une déclaration à la MAP en marge de cette réunion, le DG de l’ANEF, Abderrahim Houmy a indiqué qu’il s’agit de la première réunion du comité de pilotage de la mise en œuvre de l’aménagement du Parc national d’Ifrane, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie forêt du Maroc.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières