Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Elon Musk porte plainte contre OpenAI et Sam Altman


Le prsident excutif et directeur technique de X Elon Musk a dpos une plainte auprs d’un tribunal de San Francisco contre OpenAI et Sam Altman. Il estime que les rcentes relations de la start-up avec Microsoft ont modifi son engagement initial en faveur d’une intelligence artificielle publique et open source.

Après l’Union européenne ou la SEC, les relations entre Microsoft et OpenAI inquiètent une autre personne : Elon Musk. Le milliardaire américain président exécutif et directeur technique de X vient en effet de déposer une plainte à la Cour supérieur de San Francisco contre la start-up, mais aussi certains dirigeants comme le CEO Sam Altman et Gregory Brockman, co-fondateur et président. Selon le site Courthouse News Service qui a diffusé l’information, Elon Musk reproche à OpenAI et ses responsables d’avoir trahi l’accord conclu lors de la création de l’entreprise à savoir développer une technologie IA au profit de l’humanité plutôt qu’à des fins lucratives. Par ailleurs, ces liens avec Microsoft ont compromis le développement d’un IA générative open source au profit d’un modèle fermé.

« OpenAI, Inc. a été transformé en une filiale de facto à source fermée de la plus grande entreprise technologique du monde : Microsoft. Sous la houlette de son nouveau conseil d’administration, elle ne se contente pas de développer une intelligence artificielle générale, mais la perfectionne pour maximiser les profits de Microsoft, plutôt que pour le bien de l’humanité », rapporte Elon Musk dans sa requête. Selon lui, plusieurs griefs sont à retenir contre OpenAI, rupture de contrat, violation de ses obligations et pratiques concurrentielles déloyales. En conséquence, il réclame des injonctions contre l’ensemble des accusés, y compris Microsoft de ne plus se servir de l’IAG pour en tirer profit et revenir à l’open source.

Microsoft-OpenAI : les liaisons dangereuses

Elon Musk connait bien OpenAI pour avoir participé à sa création en 2015 et en quittant de conseil d’administration en 2018. Depuis, la jeune pousse a connu une ascension fulgurante en 2022 avec la sortie de GPT-3 et ChatGPT. Un succès qui a poussé le patron de Tesla de réclamer avec d’autres une pause sur le développement de l’intelligence artificielle. Ce qui ne l’a pas empêché quelques mois après à lancer la société xAI et le modèle Grok.

En parallèle de la plainte d’Elon Musk, les relations entre Microsoft et OpenAI inquiètent la Commission européenne. En début d’année, les équipes de  Magrethe Vestager, commissaire européen en charge de la concurrence ont demandé des précisions sur ces liens. Dans un appel à contribution, l’institution se demandait si l’investissement de la firme de Redmond dans la start-up « peut faire l’objet d’un examen au titre du règlement de l’UE sur les concentrations ». Récemment, c’est un autre investissement qui fait l’objet d’une attention particulière de l’exécutif bruxellois, la participation à hauteur de 15 M€ de Microsoft dans la société française MistralAI.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières