Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Hausse de 49% des débarquements de pêche à fin février Augmentation de 49% des débarquements de pêche à la fin de février


La valeur marchande de ces captures a progressé de 58% à environ 43,64 millions de dirhams (MDH), contre environ 27,61 MDH à fin février 2023, a précisé l’ONP dans son dernier rapport sur les statistiques sur la pêche côtière et artisanale au Maroc.
 
Par espèce, les quantités de poissons pélagiques débarquées dans ce port ont régressé de 33% à fin février dernier à 75 T, pour une valeur estimée à plus de 4,19 MDH (-27%), contre environ 5,76 MDH/ 112 tonnes à fin février 2023.
 
Les débarquements des poissons blancs ont, en revanche, augmenté de 2% à 38 T, pour une valeur de plus de 1,40 MDH (-2%), contre 1,44 MDH/ 37 T en glissement annuel.
 
Concernant les débarquement des céphalopodes, ils ont augmenté de 87% à 611 T pour des recettes d’environ 37,71 MDH (+95%), tandis que pour les crustacés, les débarquements ont reculé de 67% à 4 T, générant des revenus de 334.000 DH (-69%).
 
Au niveau national, les débarquements des produits commercialisés de la pêche côtière et artisanale ont atteint 91.996 tonnes à fin février 2024, en baisse de 22% par rapport à la même période une année auparavant. En valeur, ces débarquements sont en recul de 2% à plus de 2,01 milliard s de dirhams.

Les chiffres récemment publiés par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche montrent une augmentation significative des débarquements de poisson en France au cours des deux premiers mois de l’année. En effet, une hausse de 49% a été enregistrée par rapport à la même période l’année dernière.

Cette augmentation est particulièrement encourageante pour l’industrie de la pêche en France, qui a été durement touchée par la pandémie de COVID-19. Les pêcheurs ont été confrontés à des marchés fermés et à une baisse de la demande, ce qui a entraîné une diminution des débarquements et des revenus.

Cependant, cette hausse de 49% des débarquements de poisson à fin février indique un regain d’activité dans le secteur. Les pêcheurs semblent avoir repris leur activité et ont pu augmenter leurs captures, ce qui est une excellente nouvelle pour l’ensemble de la filière de la pêche en France.

Cette augmentation des débarquements de poisson pourrait également être le signe d’une reprise de la demande sur les marchés nationaux et internationaux. Avec la levée progressive des restrictions liées à la pandémie, les consommateurs pourraient être de plus en plus enclins à acheter des produits de la mer frais et locaux.

Il est également important de souligner que cette hausse des débarquements de poisson en France est le résultat des efforts des pêcheurs pour assurer la durabilité des stocks. En respectant les quotas de pêche et en adoptant des pratiques durables, les pêcheurs contribuent à préserver les ressources marines pour les générations futures.

En conclusion, la hausse de 49% des débarquements de poisson à fin février en France est une excellente nouvelle pour le secteur de la pêche. Cette augmentation témoigne du regain d’activité dans l’industrie et de la reprise de la demande pour les produits de la mer. Espérons que cette tendance positive se poursuivra dans les mois à venir, permettant ainsi aux pêcheurs français de retrouver une stabilité économique après une période difficile.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières