Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Hydrogène Vert: La CGEM se mobilise pour l’Offre Maroc


La Confédération générale des entreprises du Maroc a accueilli très favorablement la présentation, le 11 mars dernier, de la circulaire relative à la mise en œuvre de l’Offre Maroc pour le développement des filières de l’hydrogène vert dans le Royaume.

«Au niveau de la CGEM, nous nous réjouissons de cette Offre et réitérons notre satisfaction de la trajectoire parcourue par notre pays dans sa transition énergétique et des nouvelles possibilités ouvertes aux entreprises marocaines à travers cette offre qui arrive avec des mesures et leviers importants pour encourager les projets d’hydrogène vert, dans une optique de réduction de la dépendance énergétique de notre pays, mais également de décarbonation de son économie», a souligné la Confédération dans une note adressée à ses membres.

Selon l’organisation présidée par Chakib Alj, les principales avancées de l’offre Maroc concerne la gouvernance «solide» autour d’un guichet unique et de comités de pilotages et d’investissement, ainsi que la mise en place d’un processus clair dans toutes les étapes du projet. Le patronat met également en avant la mise en place d’incitations fiscales et douanières ainsi que la mutualisation des infrastructures, notamment les ports, les pipelines et les stations de dessalement.

La CGEM, qui a mis la décarbonation des entreprises marocaines au cœur de ses priorités, se dit «pleinement engagée à contribuer à la réussite de la mise en œuvre de l’Offre Maroc pour le développement des filières de l’hydrogène vert». Dans ce sens, elle accompagnera les entreprises marocaines pour qu’elles en saisissent les opportunités.

La Confédération ajoute qu’elle travaillera avec les parties prenantes sur plusieurs points. Il s’agit en particulier de faire en sorte que le secteur privé national bénéficie en priorité de cette offre, notamment en prévoyant des clauses de compensation industrielle avec les acteurs internationaux. Il s’agit aussi de de satisfaire en priorité la demande énergétique nationale avant d’évaluer les projets destinés à l’exportation, moyennant un renforcement du réseau national par le secteur privé. Le patronat va œuvrer par ailleurs à accompagner les projets par le développement des compétences via une offre de formation adaptée.

Pour rappel, conformément aux orientations royales, le gouvernement a élaboré une «Offre Maroc» opérationnelle et incitative. Elle couvre l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière de l’hydrogène vert tout en étant adaptée aux besoins des investisseurs. L’objectif, précise la circulaire émise par le Chef du gouvernement, est «de positionner le Royaume en tant qu’acteur compétitif sur cette filière naissante à fort potentiel et de maximiser les retombées positives pour le Maroc». L’État a dans ce sens déjà identifié un foncier public significatif, de l’ordre d’un million d’hectares, dédié, accessible et à fort potentiel en matière de production d’hydrogène vert. Dans une première phase, l’État met à la disposition des futurs investisseurs une assiette de 300.000 hectares à répartir en lots de 10.000 à 30.000 hectares.

 

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières