Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Kamala Harris salue la résolution onusienne sur l’IA co-parrainée par les Etats-Unis et le Maroc Kamala Harris applaudit la résolution de l’ONU sur l’IA soutenue par les États-Unis et le Maroc


Cette résolution appuyée par 123 Etats membres jusqu’au jour de son adoption, « constitue une étape historique vers l’établissement de normes internationales claires pour l’IA et pour la promotion de systèmes d’IA sûrs, sécurisés et fiables », a souligné la vice-présidente américaine, Kamala Harris, dans un communiqué.
 
Le texte montre la voie à suivre en matière d’IA où chaque pays peut à la fois saisir les opportunités offertes par cette technologie et gérer les risques de l’IA, a-t-elle ajouté.
 
De son côté, le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a affirmé que cette résolution constitue une approche mondiale unique en son genre pour le développement et l’utilisation de cette technologie émergente.
 
L’intelligence artificielle a un énorme potentiel pour faire progresser le développement durable et les objectifs de développement durable, a ajouté le chef de la diplomatie américaine dans un communiqué, notant que ce texte contribue à garantir que les avantages de l’IA profitent à tous les pays et à réduire la fracture numérique, en particulier pour les pays en développement.
 
Cette résolution a été présentée à la presse internationale jeudi dernier par l’ambassadeur représentante permanente des Etats Unis auprès de l’ONU, Linda Thomas Greenfield, et son homologue marocain, Omar Hilale.
 
Ce texte souligne la nécessité de poursuivre les discussions sur les approches de gouvernance appropriées de l’IA, qui soient fondées sur le droit international, inclusives et adaptées aux différents besoins et capacités des pays développés et ceux en développement.
 
Le choix porté par les Etats Unis pour associer le Maroc dans ce processus témoigne de la solidité et la force du partenariat stratégique et historique multidimensionnel entre Rabat et Washington. Il traduit aussi la crédibilité, la confiance et le respect dont jouit le Royaume du Maroc à l’échelle onusienne et internationale, sous le leadership éclairé de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
 
L’ambassadeur Hilale a salué une résolution historique et consensuelle fruit d’un processus de négociation participatif et inclusif.
 
Il a souligné que le Maroc est honoré d’être associé à la présentation et à la négociation de cette résolution historique dès sa conception, notant que cette première résolution sur l’Intelligence artificielle restera gravée dans les annales de l’organisation multilatérale.
 
Pour le diplomate marocain, cette résolution n’est pas une fin en soi, mais le début d’une entreprise collective pour façonner des systèmes d’intelligence artificielle sûrs, sécurisés et fiables pour le développement durable, qui ne laissent personne de côté.

La Vice-Présidente des États-Unis, Kamala Harris, a salué la résolution de l’ONU sur l’intelligence artificielle (IA) co-parrainée par les États-Unis et le Maroc. Cette résolution, adoptée à l’unanimité par l’Assemblée générale des Nations Unies, vise à promouvoir le développement et l’utilisation de l’IA dans le respect des droits de l’homme et de l’état de droit.

Kamala Harris a souligné l’importance de cette résolution pour encadrer l’utilisation de l’IA et prévenir les abus potentiels de cette technologie émergente. Elle a également souligné la nécessité de garantir que l’IA soit utilisée de manière éthique et responsable afin de maximiser ses bénéfices tout en minimisant ses risques.

Le Maroc, en tant que co-parrain de la résolution, a également exprimé son engagement en faveur du développement de l’IA dans le respect des principes fondamentaux des droits de l’homme. Le pays a souligné la nécessité de créer un cadre réglementaire robuste pour encadrer l’utilisation de l’IA et garantir qu’elle serve à renforcer la démocratie et la transparence.

En saluant cette résolution onusienne, Kamala Harris a souligné le rôle crucial que les États-Unis et le Maroc jouent dans la promotion de l’IA en tant que moteur de progrès et de développement. Elle a également appelé tous les pays membres de l’ONU à soutenir cette initiative et à travailler ensemble pour faire avancer l’agenda mondial de l’IA de manière éthique et responsable.

En conclusion, la résolution de l’ONU sur l’IA co-parrainée par les États-Unis et le Maroc constitue une étape importante dans la promotion de l’IA en tant qu’outil de progrès et de développement. Kamala Harris a salué cette initiative et a appelé à une coopération internationale renforcée pour garantir que l’IA soit utilisée de manière éthique et responsable dans le respect des droits de l’homme.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières