Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

La vie difficile des habitants des bidonvilles

Le Maroc est un pays en développement et comme dans de nombreux autres pays en voie de développement, les bidonvilles sont malheureusement une réalité pour de nombreuses familles. À Mohammedia, une ville côtière située près de Casablanca, il existe actuellement 15 bidonvilles qui abritent des milliers de personnes vivant dans des conditions précaires.

Ces bidonvilles, tels que Chehaouta, El Bradâa, El Massira, Chanté Ejjmouâ, Douar Lachahab, et bien d’autres, font partie d’un projet de démolition dans le cadre du programme des « Villes sans bidonvilles ». Cependant, malgré les efforts déployés, ces quartiers informels persistent et les habitants continuent de vivre dans des conditions insalubres.

Certains habitants accusent les élus locaux de corruption et de fraude, tandis que les équipes du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme affirment que plus de 2000 chefs de famille ont reçu des subventions de l’État pour l’achat d’un logement social. Cependant, ces subventions ne suffisent pas toujours et de nombreux habitants restent dans l’attente d’une solution pour améliorer leurs conditions de vie.

Parmi les habitants des bidonvilles, on trouve des hommes comme Brahim, un père de famille qui attendait avec impatience de recevoir une subvention pour acheter un appartement décent. Il ne se sentait pas prêt à quitter son quartier malgré les conditions difficiles. D’autres, comme Taoufik, préfèrent rester où ils sont, même si cela signifie reconstruire leur maison une fois les bidonvilles démolis.

Les habitants des bidonvilles font face à de nombreux défis au quotidien, tels que les coupures d’eau et d’électricité, le manque d’infrastructures de base et les difficultés économiques. Malgré tout, ils continuent de revendiquer leur droit à la dignité et au logement.

Parmi ces habitants se trouvent des femmes seules avec enfants, des familles nombreuses vivant avec des revenus très faibles, et des jeunes confrontés à la délinquance et aux fléaux sociaux. La situation est complexe et nécessite une approche globale pour offrir des solutions durables à ces communautés vulnérables.

En attendant que des mesures concrètes soient prises pour améliorer la situation des habitants des bidonvilles de Mohammedia, leur lutte pour une vie meilleure et plus digne se poursuit, dans l’espoir d’un avenir meilleur pour eux et leurs familles.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières