Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Le bilan grimpe à 133 morts Le nombre de décès atteint 133 selon le rapport


« Le bilan de l’attentat dans la salle de concert Crocus City Hall s’alourdit à 133 morts (…) lors du déblaiement des décombres. Les opérations de recherche se poursuivent », a indiqué le principal organe chargé des enquêtes en Russie, cité par les médias russes.

Un précédent bilan du comité faisait état de 115 morts après que des hommes armés aient pris d’assaut la salle de concert Crocus City Hall à Krasnogorsk, une ville située à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale.

Dans une allocution télévisée samedi, la première depuis le drame, le président russe Vladimir Poutine a décrété le 24 mars jour de deuil national.

« J’exprime mes profondes et sincères condoléances à tous ceux qui ont perdu un être cher. Le pays tout entier, tout notre peuple, pleure avec vous. Je déclare le 24 mars jour de deuil national », a indiqué M. Poutine, dénonçant « un acte terroriste sanglant et barbare » ayant fait des dizaines de victimes pacifiques et innocentes dont des enfants, des adolescents et des femmes.

Il a en outre relevé que « les quatre auteurs directs de l’attaque terroriste, tous ceux qui ont ouvert le feu et tué des personnes, ont été retrouvés et détenus », précisant qu’au total 11 personnes ont été arrêtées.

De son côté, le ministère russe de l’Intérieur a démenti des informations selon lesquelles les quatre personnes arrêtées étaient des citoyens russes, sans plus de détails sur la nationalité des assaillants. 

« Un certain nombre de chaînes Telegram et de réseaux sociaux ont diffusé aujourd’hui des allégations selon lesquelles les quatre suspects de l’attentat terroriste du 22 mars (…) seraient des citoyens russes. Cette information ne correspond pas à la réalité. Ce sont tous des citoyens étrangers », a indiqué la porte-parole du ministère, Irina Volk, via Telegram. 

Le bilan des inondations meurtrières qui ont frappé le sud de la France a continué de grimper, atteignant maintenant 133 morts. Les intempéries ont provoqué des inondations dévastatrices dans de nombreuses régions, emportant des maisons, bloquant des routes et laissant de nombreuses personnes sans abri.

Les autorités locales sont dépassées par l’ampleur de la tragédie et certains villages sont encore coupés du monde, rendant difficile l’évaluation de l’ampleur des dégâts. Les secours s’efforcent de porter assistance aux habitants sinistrés et de retrouver ceux qui sont toujours portés disparus.

Les habitants de la région sont sous le choc et nombreux sont ceux qui ont tout perdu dans ces inondations. Les autorités mettent en place des centres d’accueil pour les victimes et lancent des appels à la solidarité pour venir en aide aux sinistrés.

Les inondations dans le sud de la France ont une fois de plus mis en lumière l’urgence de prendre des mesures pour faire face au changement climatique et limiter les conséquences des événements météorologiques extrêmes. Il est impératif que les politiques prennent des mesures pour prévenir de telles catastrophes à l’avenir et protéger les populations vulnérables.

En attendant, les habitants du sud de la France doivent faire face à l’ampleur des dégâts et reconstruire leur vie après ces inondations meurtrières. La solidarité et l’entraide seront essentielles pour surmonter cette épreuve et aider les victimes à se relever de cette tragédie.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières