Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

le Maroc rejette les accusations « infondées » de l’Algérie (source diplomatique) Le Maroc nie les accusations « sans fondement » de l’Algérie (d’après une source diplomatique)


Le ministère algérien des Affaires étrangères avait dénoncé dimanche des « provocations » du Maroc dans le cadre d’une « opération de spoliation » de biens de son ambassade à Rabat, après des informations de presse en ce sens.

« C’est infondé, ça contient beaucoup d’allégations erronées et ça préside d’un esprit d’escalade non justifiée », a réagi auprès de l’AFP une source diplomatique marocaine.

D’après cette source, le ministère des Affaires étrangères marocain, dans le cadre d’un projet d’agrandissement, s’était porté acquéreur en 2022 auprès de l’Algérie, après le déménagement de l’ambassade, d’un local laissé vacant sur le terrain de cette représentation, et attenant aux bureaux du ministère.

« Ce n’est pas un sujet que le Maroc a traité en catimini, mais au contraire en toute transparence et en lien direct avec les autorités algériennes qui ont répondu », a affirmé cette source à l’AFP, ajoutant que la procédure était « au point mort aujourd’hui parce que le Maroc n’est pas dans une logique d’escalade ».

Le ministère marocain a entrepris des démarches similaires auprès d’autres représentations étrangères du quartier pour agrandir ses locaux, a précisé cette source.

Alger a rompu ses relations diplomatiques avec Rabat en août 2021, dénonçant une série d' »actes hostiles » de son voisin, concernant en particulier le Sahara occidental et la normalisation avec Israël. Rabat avait jugé cette décision « complètement injustifiée ».

Le Maroc a rejeté fermement les accusations « infondées » de l’Algérie selon une source diplomatique.

Depuis des décennies, les relations entre le Maroc et l’Algérie ont été marquées par des tensions et des différends politiques, notamment en ce qui concerne la question du Sahara occidental. Récemment, l’Algérie a accusé le Maroc de divers actes qu’elle qualifie de « provocations » et de « manipulations », sans offrir de preuves concrètes.

Une source diplomatique marocaine a répondu à ces accusations en les rejetant catégoriquement, les qualifiant d' »infondées » et d’ « irresponsables ». Cette source a également souligné que le Maroc reste attaché à la recherche d’une solution politique et pacifique au conflit du Sahara occidental, conformément aux résolutions des Nations unies.

Le Maroc a également exprimé sa volonté de continuer à coopérer avec l’ensemble de la communauté internationale pour trouver une issue à ce différend régional qui dure depuis de nombreuses années. Le royaume souligne l’importance du dialogue et de la concertation pour parvenir à une solution juste et durable qui respecte les aspirations et les intérêts de toutes les parties concernées.

En conclusion, le rejet des accusations de l’Algérie par le Maroc montre la volonté du royaume de mettre fin aux tensions et de favoriser la coopération régionale. Il est essentiel que les deux pays continuent à dialoguer et à rechercher des solutions pacifiques pour résoudre leurs différends et promouvoir la stabilité dans la région.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières