Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Le montant du crédit bancaire a augmenté de 5,7% à la fin de février.

Le secteur bancaire au Maroc continue de montrer des signes de croissance, avec une augmentation de 5,7% de l’encours du crédit bancaire à la fin du mois de février. C’est ce que révèle le tableau de bord « Crédits-Dépôts bancaires » récemment publié par Bank Al-Maghrib.

Selon les données fournies par la Banque centrale, cette croissance de l’encours du crédit bancaire est répartie entre les agents non financiers, avec 915,3 milliards de dirhams, et les agents financiers, avec 173,7 milliards de dirhams. Une stagnation du crédit aux entreprises non financières privées a été observée, avec des baisses de 8,4% des facilités de trésorerie et de 0,6% des crédits à la promotion immobilière, mais également un accroissement de 3,1% des prêts à l’équipement.

En ce qui concerne les concours aux ménages, une hausse annuelle de 1,3% a été enregistrée, principalement due à des augmentations de 1,6% des prêts à l’habitat et de 0,5% des crédits à la consommation. Le financement participatif destiné à l’habitat, notamment sous forme de Mourabaha immobilière, a également continué sa progression pour atteindre 22 milliards de dirhams, contre 19,3 milliards de dirhams l’année précédente.

Cette dynamique positive dans le secteur bancaire marocain témoigne de la confiance des acteurs économiques et des ménages dans les opportunités de financement offertes par les institutions financières. Cette croissance de l’encours du crédit bancaire est un indicateur de la vitalité de l’économie et de la poursuite des investissements dans différents secteurs clés du pays.

En conclusion, l’augmentation de 5,7% de l’encours du crédit bancaire à fin février est une bonne nouvelle pour l’économie marocaine, et elle illustre la robustesse du secteur financier du pays face aux défis actuels. Cette tendance positive devrait se poursuivre et contribuer à la relance économique et à la création d’emplois dans les mois à venir.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières