Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Les investissements en Afrique au cœur d’une réunion entre Akhannouch les membres du Congrès américain Une réunion entre Akhannouch et les membres du Congrès américain met en lumière les investissements en Afrique


Cette visite s’inscrit dans le cadre de l’examen des moyens de renforcer les relations stratégiques entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique, sous la conduite des deux Chefs d’Etat, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, et le Président américain Joe Biden, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement.

Au cours de cette rencontre, les deux parties ont mis en lumière les différents volets de la coopération bilatérale multisectorielle, exprimant leur satisfaction quant à l’évolution positive du volume des échanges commerciaux, qui sont passés de 43,4 milliards de dirhams en 2021 à 68,9 milliards de dirhams actuellement, relève le communiqué.

Les deux parties ont également souligné la capacité du Maroc à constituer une plateforme pour les investissements américains dans le continent africain, dans le cadre d’un partenariat mutuellement bénéfique.

Le Chef du gouvernement a assuré, lors de cette audience, que les relations bilatérales entre Rabat et Washington s’appuient sur une étroite coordination au sujet d’un ensemble de questions régionales et internationales, mettant en exergue le leadership du Maroc et sa contribution à la consolidation de la stabilité dans la région d’Afrique du nord et du Moyen-Orient, fait savoir la même source.

Il a également exprimé la considération du Royaume pour la position des Etats-Unis d’Amérique, qui ont reconnu fin 2020 la souveraineté du Maroc sur son Sahara et formulé leur soutien au plan d’autonomie, en tant que solution sérieuse, réaliste et crédible.

Ces entretiens ont, de même, été l’occasion de souligner les relations séculaires entre les deux pays, depuis la signature en 1787 du traité de paix et d’amitié maroco-américain, qui constitue le plus ancien à avoir été signé par les Etats-Unis d’Amérique avec un pays tiers, ajoute le communiqué.

Cette rencontre s’est déroulée en présence de la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali et du ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Evaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli.

Les investissements en Afrique étaient au centre des discussions lors d’une réunion entre le ministre marocain de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, et des membres du Congrès américain.

La réunion, qui s’est tenue récemment à Washington, a permis de discuter des opportunités d’investissement en Afrique et de renforcer la coopération économique entre le Maroc et les États-Unis.

Akhannouch a souligné l’importance de l’Afrique en tant que marché émergent dynamique et offrant de nombreuses opportunités d’investissement dans divers secteurs tels que l’agriculture, l’énergie, les infrastructures et les nouvelles technologies.

Il a également mis en avant les projets de développement du Maroc en Afrique, notamment dans le domaine agricole, à travers des initiatives visant à promouvoir la sécurité alimentaire, à améliorer les infrastructures rurales et à renforcer les capacités des agriculteurs.

Les membres du Congrès américain ont exprimé leur intérêt pour les opportunités d’investissement en Afrique et se sont engagés à soutenir les efforts visant à renforcer la coopération économique entre les deux pays.

Cette réunion témoigne de la volonté des autorités marocaines et américaines de développer des partenariats solides et d’explorer de nouvelles opportunités d’investissement en Afrique, contribuant ainsi au développement économique et social du continent.

En conclusion, les investissements en Afrique constituent un enjeu majeur pour le développement économique et social du continent, et la coopération entre le Maroc et les États-Unis dans ce domaine est essentielle pour stimuler la croissance et favoriser la prospérité des populations africaines.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières