Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Les Marocains en tête des étrangers naturalisés en Europe en 2022 Moroccans leading in the number of naturalized foreigners in Europe in 2022


Les Marocains en Europe se classent au premier rang des étrangers ayant décroché une nationalité européenne en 2022, avec un total de 112 700 naturalisations accordées. Au deuxième rang figure la Syrie (90 400) suivie de l’Albanie (50 300), selon un rapport de l’Eurostat.

Dans les détails, la même source souligne que la moitié des nouveaux citoyens de l’UE ont moins de 31 ans en 2022, l’âge moyen des personnes ayant acquis la nationalité d’un pays de l’UE est de 31 ans. 

L’État membre où l’âge moyen des nouveaux citoyens est le plus bas est la Grèce : la moitié d’entre eux ont moins de 21 ans. Le pays où l’âge moyen est le plus élevé est, en revanche, Chypre (42 ans). Plus précisément, 39 % des personnes qui ont obtenu la citoyenneté d’un pays de l’UE en 2022 ont moins de 25 ans. 41 % ont entre 25 et 44 ans, tandis que les 45 ans et plus représentent 20 %. Parmi les personnes ayant acquis la nationalité d’un État membre de l’UE, 26 % sont des enfants de moins de 15 ans (0-14 ans). 

Selon les dernières données d’Eurostat, en 2022, un total de 213 716 citoyens issus de l’immigration ont acquis la nationalité italienne, soit 76 % de plus qu’en 2021, où 121 457 personnes étaient devenues italiennes. En 2022, 4,3 % des résidents de nationalité non italienne sont devenus italiens, contre une moyenne de 2,6 % pour l’ensemble de l’UE. 

Au total, en 2022, 989 940 personnes dans l’UE auront acquis la citoyenneté du pays dans lequel elles vivent, soit une augmentation d’environ 20 % (+163 100) par rapport à 2021. 

L’Italie, plus généreuse !

La plupart des nouvelles citoyennetés (en chiffres absolus) ont été accordées par l’Italie (22% du total de l’UE), suivie par l’Espagne (181 581 citoyennetés, 18% du total de l’UE) et l’Allemagne (166 640 citoyennetés, 17% du total de l’UE). 

L’Italie a également enregistré la plus forte augmentation des naturalisations accordées aux résidents titulaires d’une CNI en 2022 par rapport à 2021 : +92 200, contre +37 600 en Espagne et +36 600 en Allemagne. Les baisses les plus importantes ont toutefois été observées en France (-15 900), aux Pays-Bas (-9 300) et au Portugal (-3 700).

En 2022, ce sont principalement des personnes originaires d’Albanie (38 000), du Maroc (31 000) et de Roumanie (16 000) qui ont acquis la nationalité italienne. Ces trois pays représentent 40 % du total des acquisitions. En quatrième position, on trouve le Brésil (11 000), suivi de l’Inde, du Bangladesh et du Pakistan, qui ont enregistré ensemble 20 000 nouvelles acquisitions. En termes relatifs, des augmentations significatives par rapport à 2021 ont été enregistrées pour les Argentins, les Brésiliens, les Moldaves et les Ukrainiens (où les acquisitions de citoyenneté ont plus que doublé).

 

Les Marocains en tête des étrangers naturalisés en Europe en 2022

Selon les statistiques récentes, les Marocains ont été les étrangers les plus nombreux à obtenir la nationalité dans les pays européens en 2022. Cette tendance vient confirmer la place importante de la communauté marocaine en Europe, ainsi que l’attractivité des pays européens pour les migrants marocains.

En effet, que ce soit pour des raisons familiales, professionnelles ou simplement pour améliorer leurs conditions de vie, de nombreux Marocains choisissent de s’installer dans un pays européen et d’y construire leur avenir. Et l’obtention de la nationalité est souvent un premier pas important dans ce processus d’intégration.

Les raisons de cette tendance peuvent être multiples. D’une part, les pays européens offrent généralement de meilleures opportunités économiques et éducatives que le Maroc, ce qui attire de nombreux migrants en quête d’un meilleur avenir pour leurs enfants. D’autre part, le processus de naturalisation est souvent plus accessible et rapide dans certains pays européens, ce qui facilite l’intégration des migrants.

Par ailleurs, la communauté marocaine en Europe est également très active et dynamique, ce qui peut favoriser l’intégration des nouveaux arrivants. De nombreuses associations et structures communautaires sont présentes pour accompagner les migrants dans leurs démarches administratives et les aider à s’adapter à leur nouveau pays d’accueil.

Cependant, il est important de souligner que la naturalisation n’est pas toujours le signe d’une intégration réussie. Il est essentiel que les nouveaux citoyens européens soient pleinement acceptés et intégrés dans la société, et qu’ils puissent bénéficier des mêmes droits et opportunités que les citoyens de souche.

En conclusion, les Marocains en tête des étrangers naturalisés en Europe en 2022 sont le reflet d’une migration en constante évolution, et mettent en lumière l’importance de l’intégration des migrants dans leur pays d’accueil. Il est essentiel que les politiques d’immigration et d’intégration soient adaptées pour permettre à tous les citoyens, quelle que soit leur origine, de contribuer pleinement à la société européenne.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières