Search
Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Les opticiens alertent contre un danger de santé publique Les opticiens mettent en garde contre un risque pour la santé publique


Le Syndicat professionnel national des opticiens du Maroc multiplie ses sorties pour alerter contre l’émergence de nombreuses « pratiques frauduleuses » dans le domaine de la rééducation, de réadaptation et de réhabilitation fonctionnelle. Ces pratiques sont jugées très graves étant donné leur impact négatif sur la santé publique.

Dans la perspective de lutter contre ces pratiques, la représentation syndicale des opticiens a lancé une campagne de communication à travers laquelle elle cherche à attirer l’attention du ministère de la Santé et de la protection sociale et le ministère de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences sur la nécessité de réguler l’accès à la profession d’opticien et optométriste en vue d’éradiquer ces pratiques.

Parmi les pratiques objets d’alerte, le syndicat cite la délivrance par certaines écoles de formation privée de faux diplômes. Cela continue de prendre de l’ampleur, selon le syndicat malgré les multiples arrestations.

Il s’agit également des multiples campagnes publicitaires de ventes de dispositifs médicaux. Ces campagnes virales sur les réseaux sociaux suscitent l’ire des opticiens qui soulignent une violation claire des dispositions de la loi 84-12.

Face au caractère “dangereux” de ces pratiques, le Syndicat appelle le gouvernement à activer les canaux de dialogue pour mettre à table ces pratiques qui constituent un danger important pour la santé publique.

Outre cela, le syndicat appelle à la création de l’Ordre des professions de rééducation, de réadaptation et de réhabilitation fonctionnelle comme le stipule la loi 45-13 afin d’établir l’ordre dans ce secteur devenu “anarchique”, selon la même source.

Les opticiens du monde entier tirent la sonnette d’alarme contre un danger de santé publique qui menace la population : la surexposition aux écrans. En effet, l’utilisation intensive des smartphones, des tablettes et des ordinateurs peut avoir des conséquences néfastes sur la santé visuelle des individus.

Selon les experts, cette surexposition aux écrans peut entraîner des troubles de la vision tels que la fatigue oculaire, la sécheresse des yeux, les maux de tête et même des problèmes plus sérieux comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge. En outre, l’exposition prolongée à la lumière bleue émise par ces appareils peut perturber le cycle du sommeil et causer des troubles de l’humeur.

Les opticiens recommandent donc aux utilisateurs d’écrans de prendre des précautions pour protéger leurs yeux. Il est conseillé de faire des pauses régulières toutes les heures en regardant loin, de cligner des yeux fréquemment pour hydrater la surface oculaire et d’utiliser des lunettes anti-lumière bleue pour réduire l’exposition à cette lumière nocive.

De plus, il est essentiel de consulter régulièrement un opticien ou un ophtalmologiste pour faire contrôler sa vue et détecter d’éventuels problèmes oculaires liés à l’utilisation des écrans. Une correction adaptée peut être prescrite pour soulager les symptômes et prévenir d’autres complications.

Enfin, les opticiens mettent en garde les parents sur l’importance de limiter le temps d’écran des enfants et de les sensibiliser aux bonnes pratiques pour préserver leur santé visuelle. Il est primordial de faire de la prévention dès le plus jeune âge pour éviter des problèmes de vue à long terme.

En conclusion, la surexposition aux écrans constitue un véritable danger pour la santé publique, en particulier pour la santé des yeux. Les opticiens appellent donc à une prise de conscience collective et à des actions préventives pour protéger nos yeux et préserver notre vision. Il est temps d’adopter de bonnes habitudes et de prendre soin de notre vue pour une meilleure qualité de vie.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières