Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Quel avenir pour les accords entre le Maroc et l’UE ? Quel sera l’avenir des accords entre le Maroc et l’UE ?




Rédigé par A. MACHLOUKH et S. CHAHID Dimanche 24 Mars 2024


128 navires de l’UE étaient autorisés à pêcher dans les eaux marocaines.
128 navires de l’UE étaient autorisés à pêcher dans les eaux marocaines.

128 navires de l’UE étaient autorisés à pêcher dans les eaux marocaines.

Le 21 mars, l’avocate générale de l’Union Européenne, Tamara Capeta, a rendu son avis concernant la validité juridique des accords de pêche et agricole entre le Maroc et l’UE. Ces deux accords ont été invalidés par le Tribunal de première instance de l’Union Européenne en septembre 2021 suite à une plainte du Front Polisario. Concernant l’accord agricole, l’avocate générale estime que l’annulation n’avait pas lieu d’être. Elle rappelle ainsi que le Polisario n’est pas le représentant légitime du peuple sahraoui et ne peut donc s’exprimer en son nom. Cependant, elle rejette l’accord de pêche qui, selon sa lecture, ne remplirait pas certaines conditions, dont le traitement distinct de ce territoire. Si la Cour s’aligne sur ces conclusions, le Maroc devra renégocier ces deux textes. Décryptage.

Trouvez l’intégralité de l’article dans notre édition du 25 Mars 2024, disponible en kiosque.


Les accords entre le Maroc et l’Union européenne ont toujours été au cœur des relations bilatérales entre les deux parties. Depuis la signature de l’Accord d’association en 2000, les relations entre le Maroc et l’UE se sont renforcées dans de nombreux domaines, tels que le commerce, la coopération économique et l’aide au développement.

Cependant, ces accords ont également été la cible de controverses et de critiques, notamment en ce qui concerne les droits de l’homme et la situation des droits de l’homme au Sahara occidental. En effet, le Maroc et l’UE ont des positions divergentes sur la question de la souveraineté du Sahara occidental, une région disputée depuis de nombreuses années.

Malgré ces tensions, les accords entre le Maroc et l’UE restent essentiels pour les deux parties. Le Maroc bénéficie d’un accès privilégié au marché européen, ce qui constitue un moteur important de croissance économique pour le pays. De son côté, l’UE bénéficie de la stabilité et de la coopération stratégique avec un partenaire clé dans la région.

Pour l’avenir, il est crucial que les accords entre le Maroc et l’UE continuent de s’adapter aux évolutions politiques, économiques et sociales des deux parties. Il est également essentiel que les droits de l’homme et les valeurs démocratiques soient au cœur de la coopération entre le Maroc et l’UE, afin de garantir le respect des droits de tous les citoyens, y compris ceux du Sahara occidental.

En définitive, l’avenir des accords entre le Maroc et l’UE dépendra de la capacité des deux parties à trouver un terrain d’entente sur les questions sensibles, tout en poursuivant une coopération fructueuse dans les domaines d’intérêt commun. Il est donc impératif que les deux parties continuent à dialoguer et à travailler ensemble pour renforcer leurs relations et relever les défis qui se présentent à elles.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières