Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Quelque 1.021 projets, d’un montant de 625,6 MDH réalisés entre 2019 et 2023


Ce bilan a été dévoilé lors d’une réunion du Comité Provincial de Développement Humain (CPDH) tenue, jeudi au siège de la préfecture de la province d’Essaouira, et présidée par le gouverneur de la province, Adil El Maliki, en présence du secrétaire général de la province, du président du Conseil Communal, du président du Conseil Provincial et des membres dudit Comité.
 
S’exprimant à cette occasion, M. El Maliki s’est félicité de la pertinence des projets réalisés dans le cadre de l’INDH dans la province d’Essaouira au cours de cette période, soulignant l’importance de poursuivre ces efforts afin de consolider les acquis et de garantir un développement durable et inclusif pour l’ensemble des citoyens dans cette partie du territoire national.
 
Le gouverneur a également insisté sur la nécessité de consolider les efforts d’investissement dans des secteurs clés pour la province, notamment l’eau, la culture de l’arganier, la pêche maritime, l’artisanat et le tourisme local, afin de stimuler davantage le développement socio-économique.
 
Mettant l’accent sur le rôle majeur de la bonne gouvernance dans la réussite de tout projet de développement, M. El Maliki a appelé à une mobilisation collective et une coordination efficace entre les différents acteurs, publics et privés, pour concrétiser ces objectifs ambitieux.
 
De son côté, le Chef de la Division de l’Action Sociale (DAS) à la préfecture de la province d’Essaouira, Mme Hassania Dmaj, a présenté un exposé détaillé sur le bilan des quatre programmes de l’INDH sur la période allant de 2019 à 2023, mettant en exergue divers aspects, notamment le nombre de projets réalisés, leur coût d’investissement, les partenariats établis, ainsi que leur impact socio-économique significatif.
 
Par ailleurs, Mme Dmaj s’est penchée sur les propositions de projets INDH pour l’année 2024, dont le coût d’investissement s’élève à plus de 60 MDH.
 
Dans une déclaration à la MAP, elle a expliqué que ces projets, dont la grande partie a été allouée au programme 4 de l’INDH : »Impulsion du capital humain des générations montantes », ont pour objectif de renforcer les capacités et les opportunités des jeunes, de garantir leur accès à une éducation de qualité, et de les préparer pour mieux intégrer le marché du travail.
 
Abordant les réalisations du programme 3 de l’INDH : « Amélioration du revenu et l’inclusion économique des jeunes », le Président délégué de la Fondation de Recherche, de Développement et d’Innovation en Sciences et Ingénierie (FRDISI), Hicham Medromi, a, de son côté, livré une présentation sur l’axe de l’appui à l’entrepreneuriat au niveau de la province à travers la Caravane « Maroc-Innov ».
 
Dans le cadre de cette initiative, quelque 132 start-ups ont été créées, bénéficiant d’un soutien financier et technique, favorisant ainsi leur intégration dans l’économie locale, s’est félicité M. Medromi.
 
Pour sa part, le président de l’ONG Tibu Africa, Mohamed Amine Zariat s’est attardé sur les projets à fort impact social axés sur l’éducation, l’insertion professionnelle et l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes par le sport.
 
Dans cette optique, il a présenté des cas exemplaires d’initiatives menées par Tibu Africa en collaboration avec l’INDH, mettant en relief les réalisations tangibles résultant de ces partenariats fructueux au niveau de la province.
 
Le directeur général de la Fondation Zakoura, Mohamed Zaari a, quant à lui, présenté un exposé exhaustif sur l’état d’avancement du projet de soutien scolaire au sein des établissements scolaires de la province, occasion de mettre en évidence les progrès réalisés entre 2019 et 2023, les défis rencontrés et les perspectives d’évolution.
 
À l’issue de cette réunion, Il a été procédé à la signature de huit conventions de partenariat entre le CPDH et des directeurs et délégués provinciaux de plusieurs départements ministériels.
 
Ces conventions visent à soutenir des associations œuvrant dans le domaine de l’accompagnement des personnes et des groupes en situation difficile, ainsi que des porteurs de projets dans les domaines de la pêche maritime, de l’artisanat, de l’agriculture, du tourisme rural et des énergies renouvelables.
 
Cette rencontre a également été marquée par un hommage rendu à plusieurs femmes pionnières de la province d’Essaouira pour leurs contributions dans divers domaines et leur engagement en faveur du développement local.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières