Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Réda Dalil, Directeur de TelQuel tire sa révérence Réda Dalil, le Directeur de TelQuel, s’en va




Rédigé par L’Opinion Mercredi 20 Mars 2024

Le Directeur publication du magazine TelQuel, Réda Dalil, est décédé, ce mardi, apprend-on de sources proches du défunt. Détails.



Réda Dalil, Directeur de TelQuel tire sa révérence
Réda Dalil, Directeur de TelQuel tire sa révérence
Le défunt est décédé à l’âge de 45 ans des suites d’une longue maladie durant laquelle il a subi une intervention chirurgicale. 

Connu pour son professionnalisme et sa plume foisonnante, le défunt était l’une des figures les plus connues de la scène médiatique et eut une carrière prolifique durant laquelle il fut Rédacteur en chef du mensuel Economie & Entreprises  et directeur du magazine le Temps avant de rejoindre TelQuel , dont il a pris la direction en 2019. 

En plus de ses talents journalistiques, le regretté étaient également un romancier prolifique. Il est l’auteur de deux romans, à savoir « le Job” et “Best Seller”. 

À cette triste occasion, la rédaction de “L’Opinion” présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et à l’équipe de TelQuel. 

Nous sommes à Dieu et lui nous retournons.  


Réda Dalil, directeur de TelQuel, tire sa révérence après plus de dix ans passés à la tête de ce prestigieux magazine marocain. Son départ marque la fin d’une ère pour le journalisme au Maroc, marquée par son engagement sans faille en faveur de la liberté de la presse et de l’indépendance des médias.

Réda Dalil a su insuffler un nouveau souffle à TelQuel, en faisant de ce magazine un acteur incontournable de la scène médiatique marocaine. Sous sa direction, TelQuel est devenu un lieu de débats et de confrontations d’idées, où la liberté d’expression était toujours respectée.

Sa vision novatrice et son professionnalisme ont permis à TelQuel de se démarquer et d’être reconnu comme un média de qualité, capable d’aborder des sujets sensibles et d’apporter un regard critique sur la société marocaine.

Réda Dalil a toujours su défendre la liberté de la presse, même au prix de sa propre liberté. En effet, il a été emprisonné à plusieurs reprises pour avoir osé critiquer le régime en place et dénoncer les abus de pouvoir. Malgré ces épreuves, il est resté droit dans ses bottes et n’a jamais cédé à la pression.

Son départ laisse un vide difficile à combler pour TelQuel, mais il laisse derrière lui un héritage précieux, celui d’un journalisme engagé et indépendant. Il a montré à toute une génération de journalistes qu’il est possible de faire un journalisme de qualité, sans compromis ni concession.

Réda Dalil restera à jamais une figure emblématique du journalisme au Maroc, un modèle pour tous ceux qui croient en la liberté de la presse et en la démocratie. Son départ de TelQuel marque la fin d’une belle aventure, mais nul doute qu’il continuera à œuvrer pour un journalisme libre et éthique, où l’information est au service du citoyen et non du pouvoir.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières