Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

UN Expert Calls Gaza Situation « Genocide » Amid Threats

La Rapporteure spéciale de l’ONU sur les territoires palestiniens occupés, Francesca Albanese, a récemment déclaré lors d’une conférence de presse qu’elle a été attaquée depuis le début de son mandat en 2022, y compris dans la région de Gaza. Malgré les menaces qu’elle a reçues, elle affirme que cela ne l’empêchera pas de continuer son travail.

Israël a interdit à Mme Albanese d’entrer sur son territoire après des propos qu’ils ont jugés offensants, notamment envers Gaza. Des ONG pro-israéliennes ont même appelé à sa démission. Cependant, un grand nombre de pays arabes, musulmans, et d’Amérique latine lui ont apporté leur soutien.

Cette experte, mandatée par le Conseil des droits de l’homme, a été critiquée pour ses déclarations, jugées par certains comme trop fortes. Malgré la pression, Mme Albanese reste déterminée à poursuivre son travail. Elle a déclaré qu’elle ne cédera pas à la diabolisation et aux attaques constantes dont elle est la cible.

Israël a qualifié le rapport de Mme Albanese de campagne visant à saper son existence en tant qu’État juif. Les États-Unis ont également exprimé leur opposition au mandat de la Rapporteure, le jugeant non productif.

Mme Albanese a tenu à clarifier ses propos en soulignant qu’elle ne remet pas en question l’existence de l’État d’Israël, mais qu’elle fait partie d’un mouvement qui lutte contre l’apartheid. Elle a également condamné les actions du Hamas.

La situation à Gaza est critique, avec une population au bord de la famine selon l’ONU. Mme Albanese appelle à une présence internationale de protection, des sanctions économiques contre Israël et un embargo sur les armes pour aider Gaza. Elle affirme que le génocide a déjà été commis et qu’il est crucial d’agir pour sauver des vies et arrêter la descente vers l’abîme.

Malgré les critiques et les menaces, Francesca Albanese reste déterminée à poursuivre son travail en tant que Rapporteure spéciale de l’ONU. Elle a l’intention d’examiner les questions de responsabilité et de complicité dans un prochain rapport, continuant ainsi de défendre les droits humains dans la région. La situation à Gaza souligne l’urgence d’une action internationale concertée pour atténuer la crise humanitaire qui sévit dans la région.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières