Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Ambitieux programme pour des cités en quête d’innovation et d’anticipation Un programme ambitieux pour les villes à la recherche d’innovation et de prévoyance


« JMA », ce sigle est familier pour tous ceux qui s’intéressent au développement du continent. Puisqu’il s’agit de « Je m’engage pour l’Afrique », 1er Incubateur de politiques publiques citoyens œuvrant entre le continent, la Méditerranée et l’Europe. Ses actions sur le terrain ne sont plus à démontrer parmi lesquelles figure « Résidence JMA »,véritable fabrique à projets citoyens dont la candidature à projet vient d’être lancée pour la deuxième édition.

Selon les initiateurs, ce programme pédagogique innovant vise à impliquer activement les jeunes dans la transformation des villes intermédiaires africaines, lesquelles font face à d’énormes défis. En effet, l’Afrique connaît l’un des taux de croissance urbaine le plus rapide au monde, une tendance qui ne se démentira pas d’ici 2050, d’après les analystes.
 
Pour ces derniers, l’essentiel de cette croissance s’opère dans les petites et les moyennes villes qui servent de relais aux capitales et aux grandes métropoles. Ces villes intermédiaires deviennent alors des foyers d’opportunités de développement. D’où la nécessité de maximaliser ce gisement du futur pour en faire un tremplin pour les jeunes qui viendront développer leur projet.
 
C’est à juste raison, d’ailleurs, si la Résidence JMA 2024 se concentrera sur l’analyse de cas de villes intermédiaires, en collaboration avec les élus locaux et des experts urbains. Le programme de cette année mettra l’accent sur les piliers essentiels du développement urbain : l’eau, l’énergie, la santé et l’alimentation, tout en tenant compte des enjeux transversaux, tels que l’écologie et l’environnement, le financement, les nouvelles technologies et la coopération entre les territoires.
 

Recommandations politiques 

 
Dès lors, le but de la Résidence JMA est de permettre aux Résidents d’élaborer leurs projets citoyens, afin de proposer des solutions tangibles pour les usagers des villes africaines et de soumettre leurs recommandations politiques auprès des décideurs publics. Pour le déroulement, puisque l’appel des candidatures est déjà ouvert et ce jusqu’au 29 mars 2024, les Résidents bénéficieront de sessions digitales « Comprendre et Débattre » (d’avril à mi-juin 2024).
 
Ce n’est pas tout puisque d’autres sessions digitales suivront, telles que « Construire son Projet Citoyen » (de mi-avril à mi-juin 2024). Puis une rencontre physique à Marseille (13, 14 et 15 juin 2024). Cerise sur gâteau : une publication de l’ouvrage Résidence JMA 2024 viendra couronner, en automne prochain, tout le travail abattu.
 
Ainsi, pendant quatre mois, les participants travailleront aux côtés d’experts, de chercheurs et de personnalités influentes du monde public et privé pour aborder les enjeux, opportunités et transformations au sein de ces villes. Pour rappel, ce programme s’adresse à tous les citoyens d’Europe, d’Afrique et de la Méditerranée, désireux de s’engager pour leur territoire et leur ville. Il sélectionnera 30 Résidents âgés de 20 à 35 ans, sur la base d’un dossier de candidature et d’une analyse sur la ville intermédiaire de leur choix.
 
Pour comprendre la portée de cette opération, il faut souligner que depuis trois ans déjà, JMA, incubateur de politiques publiques, œuvre à faire émerger la nouvelle génération de jeunes engagés pour le continent africain. La Résidence JMA, lancée en 2023, s’est révélée être un véritable laboratoire d’échange et de discussion, favorisant un engagement actif et éclairé. En 2024, JMA continue sur sa lancée et ré-ouvre les portes de sa Résidence, se concentrant à nouveau sur les enjeux de transformations des villes intermédiaires africaines.
 

Développement stratégique

 
Il s’agit de faire des villes intermédiaires africaines, des territoires moteurs de développement stratégique pour le continent. D’ailleurs, la première édition de la Résidence JMA a notamment permis de produire « Nouvelles Voies » avec le soutien de personnalités telles que YawaKouigan, ministre de la Communication et des Médias au Togo, Sarah El Haïry, ancienne Secrétaire d’État chargée de la Biodiversité en France, Crystal Cordell, Directrice du campus Afrique à Sciences Po, etc.
 
Enfin, rappelons que « Je m’engage pour l’Afrique » a été lancé en janvier 2021. Il accompagne les jeunes à devenir des citoyens entrepreneurs grâce à des programmes de réflexion, de plaidoyer et de formation sur les enjeux cruciaux de l’Afrique et de la Méditerranée (environnement, financement des économies, citoyenneté, villes…).
 
En chiffres, JMA c’est aussi +15.000 acteurs engagés pour l’Afrique, +50 experts, +300 bénéficiaires et un ancrage dans aujourd’hui 7 pays : Bénin, Belgique, Côte d’Ivoire, Cameroun, France, Maroc et Togo. Pour toute candidature RDV sur le site de JMA https://www.jmafrique.org/la-residence-edition-2024

Le développement des cités et des quartiers urbains est une préoccupation majeure pour de nombreuses municipalités à travers le monde. En réponse à cette demande croissante, de plus en plus de programmes ambitieux voient le jour, visant à stimuler l’innovation et à anticiper les défis futurs auxquels seront confrontées ces communautés.

Ces programmes ambitieux ont pour objectif de transformer les cités en laboratoires urbains où l’innovation est encouragée et où de nouvelles idées peuvent être testées et mises en œuvre. Ils visent également à anticiper les évolutions démographiques, technologiques et environnementales qui auront un impact sur la vie en ville dans les années à venir.

Dans ce contexte, plusieurs initiatives ont été lancées récemment pour accompagner les cités dans leur quête d’innovation et d’anticipation. Parmi celles-ci, on peut citer le programme « Smart City » qui vise à utiliser les technologies de l’information et de la communication pour améliorer la qualité de vie des habitants et la gestion des ressources urbaines.

D’autres programmes se concentrent sur le développement durable et la résilience des cités face aux changements climatiques. Ces initiatives encouragent les municipalités à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement et à mettre en place des mesures pour réduire leur empreinte carbone.

Enfin, certains programmes mettent l’accent sur l’innovation sociale et la participation citoyenne. En encourageant les habitants à participer activement à la vie de leur communauté et à proposer des idées novatrices, ces programmes visent à renforcer le tissu social et à favoriser l’inclusion de tous les citoyens.

En somme, les cités en quête d’innovation et d’anticipation se tournent de plus en plus vers des programmes ambitieux pour répondre aux défis de demain. En encourageant la collaboration entre les acteurs locaux, en favorisant l’expérimentation et en encourageant la participation citoyenne, ces programmes contribuent à faire des cités des espaces urbains à la fois dynamiques, durables et inclusifs.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières