Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Au Maroc, la croissance économique devrait atteindre 3,5% à moyen terme

Croissance Économique et Réformes : Le Maroc sur la Voie de la Stabilité, Selon le FMI

La croissance de l’économie du maroc devrait atteindre 3,5% à moyen terme, boostée par l’augmentation des investissements, a annoncé mercredi Roberto Cardarelli, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) au Maroc.

Lors d’une visioconférence consacrée à la présentation des conclusions préliminaires de la mission de consultation des services du FMI en 2024 au Maroc, M. Cardarelli a souligné que la croissance économique s’est renforcée en 2023 grâce à la reprise de la demande intérieure et au dynamisme des exportations, et devrait progressivement augmenter pour atteindre environ 3,5% à moyen terme, soutenue par une hausse des investissements. Il a également mis en avant la résilience de l’économie du maroc face à une année difficile, marquée par des défis tels que la rareté de l’eau affectant l’agriculture et le ralentissement économique observé au sein de l’Union européenne, un partenaire clé pour le Maroc.

En outre, M. Cardarelli a noté que la réforme de la TVA devrait améliorer la neutralité de l’impôt, encourager la transition vers l’économie formelle et élargir l’assiette fiscale. Il a souligné la nécessité de poursuivre la réforme fiscale, de rationaliser les dépenses publiques et d’étendre l’utilisation du Registre Social Unifié à tous les programmes sociaux pour rééquilibrer les finances publiques à moyen terme.

FMI : Appels à la Réforme et à l’Investissement pour Soutenir la Croissance au Maroc 

l’économie du maroc : Le responsable du FMI a également souligné l’importance de la réforme des entreprises publiques, de la mise en place du Fonds Mohammed VI et de l’application de la nouvelle Charte de l’investissement pour stimuler l’investissement privé. Il a salué les progrès réalisés dans la libéralisation du marché de l’électricité et encouragé le développement des infrastructures pour atténuer les problèmes de pénurie d’eau.

Enfin, M. Cardarelli a salué la détermination des autorités marocaines à parvenir à un rééquilibrage budgétaire à moyen terme et félicité Bank Al-Maghrib (BAM) pour sa gestion efficace des chocs sur les prix des matières premières.

La mission du FMI au Maroc, dirigée par M. Cardarelli, a mené des entretiens avec les autorités marocaines du 31 janvier au 15 février à Rabat.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières