Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Avec Acrobat GenAI, Adobe veut simplifier la lecture des PDF


L’assistant d’IA gnrative Acrobat d’Adobe fournit des rsums de documents PDF et les utilisateurs pouvant poser des questions en langage naturel pour obtenir plus facilement des contenus et citations. D’autres formats de fichiers seront pris en charge par la suite.

L’assistant Acrobat AI d’Adobe est désormais disponible en version bêta publique pour les clients disposant de licences Acrobat individuelles et collectives payantes (une version bêta privée est en place pour les entreprises), ainsi que pour l’application gratuite Reader. Il n’y a pas d’information immédiate sur le coût de lancement, bien qu’Adobe ait indiqué qu’un abonnement supplémentaire sera nécessaire pour les utilisateurs de Reader et d’Acrobat. « L’assistant IA dans Acrobat est une fonction utile pour les équipes existantes qui utilisent Acrobat et pour les nouveaux clients potentiels qui travaillent et gèrent des informations dans de nombreux documents à forte teneur en texte (juridique, recherche, rédaction, institutions d’archives, etc.) », a indiqué Rosanna Jimenez, analyste de recherche chez S&P Global Market Intelligence. « Bien qu’il existe des applications open source qui peuvent être utiles pour des cas d’utilisation ponctuels et qui font à peu près la même chose, le fait de disposer d’un outil d’IA standardisé pour les équipes/entreprises permettra d’améliorer la cohésion et la précision ».

Accessible via une barre latérale dans l’application, l’assistant Acrobat AI fournit une vue d’ensemble d’un document avec de courts résumés du contenu dans différentes sections. Outre des informations sur le contenu textuel, les résumés peuvent également fournir des détails sur les graphiques et les infographies. En cliquant sur un résumé, l’utilisateur accède à la section correspondante pour plus de détails. Les utilisateurs peuvent également poser à l’assistant d’intelligence artificielle des questions relatives au document à partir de la barre latérale, et des suggestions leur sont proposées. Les réponses obtenues contiennent des citations et des liens vers les informations contenues dans le document. Les réponses proposées par l’assistant sont limitées, car il ne peut répondre que sur la base des informations contenues dans un document, plutôt que de fournir un contexte supplémentaire provenant du web.

Les fichiers Word et PowerPoint supportés à terme

Une autre caractéristique est la possibilité de formater des informations résumées de manière à ce qu’elles soient prêtes à être partagées par courrier électronique ou par d’autres moyens. L’éditeur a précisé qu’aucun document analysé par l’assistant d’IA n’est stocké ou utilisé pour l’entraînement de ses modèles linguistiques. Il ne s’agit là que des fonctionnalités initiales de l’assistant IA d’Acrobat. Adobe permettra également à Acrobat de résumer une plus grande variété de types de documents, y compris les fichiers Microsoft Word et PowerPoint. Il est prévu de cibler l’assistant IA sur la création et l’édition dans Acrobat, avec la possibilité de générer des premiers projets, par exemple, ou de modifier la voix et le ton. La société intégrera également Acrobat à son outil d’IA générative Firefly pour ajouter des images aux documents texte.

Ritu Jyoti, vice-présidente du groupe IDC pour les services mondiaux d’intelligence artificielle et d’automatisation, s’attend à une forte demande pour l’assistant d’IA d’Acrobat, la découverte de connaissances étant l’une des « principales catégories de cas d’utilisation stratégique pour l’IA générative ». Bien que les hallucinations soient un problème (comme pour tout service d’IA générative), Ritu Jyoti a expliqué qu’Adobe les minimise en ancrant les réponses dans le contenu du document et en fournissant des résultats vérifiables avec attribution.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières