Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

L’Algérie nomme de nouveaux consuls au Maroc dans le cadre d’une restructuration diplomatique.

L’Algérie a récemment annoncé une série de changements au sein de son corps diplomatique, notamment en ce qui concerne ses représentants au Maroc. Parmi ces changements, Hichem Ferhati a été désigné consul à Oujda, tandis que Djoudi Belghit a été choisi pour occuper le poste de consul général à Casablanca, chargé de coordonner les missions diplomatiques avec le Maroc.

Ces décisions ont été communiquées par le ministère des Affaires étrangères algérien le mardi 26 mars. Selon le communiqué officiel, ces modifications concernent 28 ambassadeurs, 3 consuls généraux et 3 consuls, conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution algérienne.

Cette réorganisation s’inscrit dans une volonté de redynamiser l’appareil diplomatique algérien, avec pour objectif d’optimiser la performance de l’action diplomatique face aux défis actuels et d’assurer une prise en charge efficace de la communauté nationale à l’étranger, comme précisé dans le communiqué ministériel.

Il semble toutefois que ce remaniement consulaire soit également une réponse au récent imbroglio diplomatique autour du projet d’expropriation marocaine de biens fonciers algériens, notamment le siège de l’ancienne ambassade algérienne à Rabat. Ce projet avait provoqué une réaction vive et démesurée de la diplomatie algérienne, avant que celle-ci ne fasse marche arrière et déclare que le dossier était clos, suite aux révélations sur les échanges entre les autorités marocaines et algériennes concernant cette expropriation.

Cela confirme que malgré la rupture des relations diplomatiques décidée unilatéralement par Alger, les deux pays maintiennent un minimum d’échanges via la présence consulaire, essentielle pour assister les communautés algériennes et marocaines établies sur le territoire de l’autre pays.

En conclusion, ces nouveaux choix de consuls au Maroc font partie d’une réorganisation diplomatique plus large de l’Algérie, visant à renforcer son action diplomatique et à mieux répondre aux enjeux actuels, tout en maintenant une certaine présence consulaire entre les deux pays malgré les tensions politiques récentes.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières