Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

le Hamas juge la réponse d’Israël « globalement négative » Le Hamas critique la réponse d’Israël comme étant « majoritairement négative »


« Les médiateurs (au Qatar) nous ont transmis mardi soir la position » d’Israël vis-à-vis de la proposition du Hamas, « qui est globalement négative et ne répond pas aux aspirations de notre peuple », a-t-il dit lors d’une conférence de presse dans la capitale libanaise.
 
Il a estimé que cette réponse constituait « un recul » par rapport à ses positions « transmises précédemment aux médiateurs » et qu’elle est « de nature à entraver les négociations et peut-être les conduire vers l’impasse ».
 
M. Hamdane n’a pas donné de précisions sur le contenu de la réponse israélienne.
 
Des médiateurs — Etats-Unis, Qatar et Egypte — tentent de parvenir à une trêve dans la guerre entre Israël et le Hamas, en cours depuis le 7 octobre.
 
Le Hamas s’est dit prêt, dans une nouvelle proposition transmise la semaine dernière aux médiateurs, à une trêve de six semaines, pendant laquelle 42 otages –femmes, enfants, personnes âgées et malades– seraient libérés en échange de 20 à 50 prisonniers palestiniens contre chaque otage relâché.
 
Il réclame aussi un retrait de l’armée israélienne de Gaza et l’entrée plus importante des aides, a souligné M. Hamdane.
 
Les déclarations du responsable du Hamas surviennent alors que le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a entamé mercredi en Arabie saoudite une nouvelle tournée au Moyen-Orient axée sur les efforts en vue d’une trêve humanitaire à Gaza.
 
M. Blinken a dit qu’il aborderait les efforts en vue de parvenir « à un accord de cessez-le-feu immédiat garantissant la libération de tous les otages restants », et l’intensification des efforts visant à accroître l’aide humanitaire au territoire palestinien au bord de la famine.
 
Le Hamas a lancé le 7 octobre depuis Gaza une attaque sans précédent en territoire israélien qui a entraîné la mort d’au moins 1.160 personnes, pour la plupart des civils.
 
En représailles, l’armée israélienne a lancé des opérations militaires dans la bande de Gaza qui ont fait jusqu’à présent 31.923 morts, en majorité des civils, et provoqué une catastrophe humanitaire dans le territoire assiégé.

Le Hamas a récemment critiqué la réponse d’Israël aux tensions croissantes à Jérusalem, la qualifiant de « globalement négative ». Les récentes manifestations et affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et les Palestiniens ont ravivé les tensions dans la région, mettant en lumière le conflit long et complexe qui perdure depuis des décennies.

Le Hamas, un groupe militant basé dans la bande de Gaza, a exprimé sa frustration face à la réaction d’Israël aux récentes manifestations à Jérusalem. Le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a déclaré que la réponse d’Israël aux manifestations pacifiques des Palestiniens avait été « brutale et répressive ». Il a également critiqué le gouvernement israélien pour sa politique de colonisation continue des territoires palestiniens, qui alimente les tensions et rend plus difficile la recherche d’une solution pacifique au conflit.

Le Hamas a appelé la communauté internationale à intervenir et à prendre des mesures pour protéger les droits des Palestiniens à Jérusalem et dans toute la région. Le groupe militant a également appelé à la solidarité entre les Palestiniens pour faire face à l’occupation israélienne et défendre leurs droits légitimes.

Les récents événements à Jérusalem ont ravivé les craintes d’une escalade de la violence dans la région, avec des affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et les Palestiniens se multipliant. Le Hamas a affirmé que la réponse d’Israël était excessive et injustifiée, mettant en danger la vie et la sécurité des Palestiniens innocents.

Le conflit entre Israël et les Palestiniens est l’un des plus anciens et des plus complexes au monde, avec des décennies de souffrance et de conflit. Alors que les deux parties continuent de s’affronter, le Hamas appelle à une réponse plus équilibrée et respectueuse des droits de tous les peuples de la région.

Il reste à voir si les appels du Hamas à la solidarité et à l’action internationale seront entendus et si des mesures concrètes seront prises pour apaiser les tensions à Jérusalem et dans toute la région. Mais une chose est certaine : tant que le conflit ne sera pas résolu de manière équitable et juste, les tensions et les affrontements continueront de secouer la région.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières