Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Le point culminant de la saga de Leïla Slimani sur l’histoire moderne du Maroc


Après cinq années d’attente palpitante, la conclusion tant espérée de la trilogie est enfin sur le point de voir le jour. Débutée avec « La guerre, la guerre, la guerre » en 2020, puis poursuivie avec « Regardez-nous danser » en 2022, « J’emporterai le feu » clôture magistralement cette fresque historique, tissant un récit fascinant à travers les méandres de l’histoire familiale de Leïla Slimani.
 
Directement inspirée de l’histoire poignante de ses grands-parents, que l’auteure a toujours considérés comme des figures emblématiques, cette saga se déploie à partir de l’année 1944, au moment de la rencontre entre Mathilde, une jeune Alsacienne, et Amine Belhaj, un soldat dans l’armée française. Leur parcours les mènera jusqu’à Meknès, ville marocaine de garnison et de colons, où ils établiront leur foyer.
 
Citée par Livres Hebdo, Leïla Slimani exprime son ambition de raconter l’histoire récente de son pays à travers cette trilogie, mais non pas d’un seul point de vue. Au contraire, elle explore une multitude de destins individuels, offrant ainsi une perspective riche et nuancée. Elle souligne que chaque époque peut être racontée de différentes manières, selon la position sociale, le genre et l’identité culturelle de ceux qui la vivent.



Source link

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières