Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Les cinq entreprises les plus rentables en Bourse


D’après cette société de Bourse, cette évolution s’explique essentiellement par deux facteurs : forte contribution du secteur bancaire à la croissance des réalisations commerciales des valeurs cotées marocaines (une contribution de près de 3,2 pts) et accélération du rythme de progression des réalisations commerciales du secteur BTP & Matériaux, ainsi que des services & IT.

Dans l’ensemble, 47 sociétés cotées sur les 67 sociétés ayant publié leurs réalisations (sur 74 valeurs) sont parvenues à réaliser un chiffre d’affaires en croissance en 2023 par rapport à 2022.

« Par rapport aux niveaux pré-crise, les performances commerciales ont augmenté de 24,5 % entre 2019-2023, confirmant ainsi la reprise d’activité malgré la volatilité régnante à la suite de l’enchaînement des crises à l’international depuis 2020 (Guerre en Ukraine, Inflation mondiale, guerre au Moyen Orient…) », souligne Valoris Securities (VS) dans son bulletin du mois de mars, consacré à la situation des entreprises cotées au Maroc.

Par secteur, plusieurs secteurs d’activité ont marqué une progression de leurs réalisations commerciales en 2023. A leur tête, les banques. « Le secteur financier a marqué l’année 2023 avec une croissance de 13%, principalement stimulée par une dynamique commerciale favorable en matière de collecte d’épargne, de financement de l’économie, ainsi que par l’évolution des revenus des activités de marché grâce au maintien du taux directeur et la détente des taux sur le marché secondaire en 2023 », souligne VS.

Le second secteur le plus performant à la Bourse de Casablanca est celui du BTP qui a bénéficié d’une reprise de l’activité économique, enregistrant une croissance notable de 10,9% en 2023, principalement tirée par la contribution du groupe TGCC (Travaux Généraux de Construction de Casablanca), qui a atteint un produit d’exploitation cumulé de 7,1 milliards de dirhams contre 5,2 milliards en 2022.

Le troisième secteur est celui de la distribution. « Malgré un contexte macroéconomique marqué par une forte inflation et son impact sur le pouvoir d’achat des ménages, le secteur de la distribution a brillamment progressé avec un taux de croissance de 10,4%. Cette performance remarquable a été largement alimentée par les réalisations de Label Vie, qui a enregistré un chiffre d’affaires de 15,8 milliards de dirhams en 2023, contre 13,9 milliards en 2022 », explique la société de Bourse.

La promotion immobilière est le quatrième secteur le plus performant à la Bourse. « Le secteur immobilier a enregistré une reprise de la production ainsi qu’une accélération des livraisons, ce qui a abouti à un chiffre d’affaires agrégé de 4,5 milliards de dirhams, représentant une croissance de 28,7% », peut-on lire dans ledit bulletin.
 

En 2023, les meilleures améliorations du chiffre d’affaires des sociétés sont constatées auprès de cinq entreprises cotées. Il s’agit d’abord d’Akdital, leader du domaine de la santé, qui occupe désormais la 1ère place du classement grâce à une augmentation de ses revenus de plus de 84,7%, alimentée par l’ouverture croissante de cliniques.

Il est suivi par Addoha. « Avec une croissance d’environ 52,4% de son chiffre d’affaires cumulé, le Groupe Addoha a signalé une reprise de sa production en livrant 7 281 unités en 2023, comparativement à 2 303 unités en 2022 », fait savoir Valoris Securities.

TGCC, qui occupe la 3ème position du classement, a enregistré une augmentation significative de 36,5%, atteignant 7,1 milliards de dirhams de produit d’exploitation, tirant profit de sa dynamique commerciale renforcée par un carnet de commandes conséquent. 

Classée 4ème, la société minière SMI a pu profiter d’une croissance de 33,6 % de son chiffre d’affaires cumulé tirée principalement par l’augmentation des volumes produits ainsi que par la hausse du cours d’argents.

Il s’agit, enfin, du nouveau entrant en Bourse, en l’occurrence CFG Bank, qui, malgré une conjoncture économique difficile, affiche une croissance de son PNB de 31,4 % portée par l’effet favorable de l’augmentation du taux directeur sur le rendement des crédits, ainsi que par la reprise des activités de marché.



Source link

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières