Search
Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

les mères désormais libérées de l’autorisation paternelle Les mères désormais affranchies de l’autorisation paternelle


Cette décision a été annoncée par plusieurs consulats du Royaume à l’étranger, dont ceux de New York et de Madrid. Selon des documents dont « L’Opinion » détient copies, les mères marocaines peuvent obtenir et renouveler les passeports biométriques de leurs enfants mineurs sans avoir besoin de l’autorisation préalable du père, à moins qu’il y ait une décision judiciaire exigeant son consentement en tant que tuteur légal.

Il s’agit d’une évolution dans la simplification des démarches administratives pour les femmes marocaines. 

Au Maroc, l’autorisation du père pour l’obtention du passeport est souvent liée à sa qualité de « représentant légal », même en cas de divorce ou de garde dévolue à la mère. Cette obligation, souvent critiquée par les associations féministes, a été largement débattue lors des discussions relatives à la réforme du Code de la famille. 

Selon l’annonce du Consulat général du Maroc à Madrid, cette décision découle d’une circulaire émanant du ministère de l’Intérieur, adressée à toutes les préfectures et provinces du royaume. Cette directive vise à faciliter les demandes de passeport biométrique pour les familles marocaines, en éliminant l’exigence de l’approbation de l’ascendant masculin pour les enfants mineurs.

En décembre dernier, le ministère de l’Intérieur a annoncé, en collaboration avec d’autres départements gouvernementaux, la mise en place d’un cadre simplifié pour les demandes électroniques de passeport biométrique. Cette initiative reflète l’engagement du gouvernement marocain à moderniser et à simplifier les services administratifs pour ses citoyens, tout en garantissant l’égalité des droits et des opportunités pour tous.

Cette évolution juridique importante témoigne d’un changement positif dans la manière dont les droits des femmes sont considérés dans la société marocaine. En permettant aux mères d’obtenir des documents de voyage pour leurs enfants sans nécessiter l’autorisation paternelle, le Maroc s’aligne sur les normes internationales en matière de droits des femmes et de droits des enfants, tout en renforçant leur autonomie et leur liberté de mouvement.

La France a récemment mis fin à une tradition vieille de plus de deux siècles en supprimant l’autorisation paternelle pour les mères célibataires. Cette décision historique a été prise dans le cadre de la modernisation du droit de la famille et vise à garantir l’égalité entre les parents, quelle que soit leur situation familiale.

Auparavant, les mères célibataires devaient obtenir l’autorisation du père de leur enfant pour prendre des décisions importantes concernant la vie de leur enfant, telles que le choix de l’école, les soins médicaux ou encore le changement de nom. Cette disposition, héritée du Code Civil de 1804, était perçue comme discriminatoire et contraire aux valeurs d’égalité et de liberté.

Désormais, les mères célibataires sont considérées comme les seules responsables de leurs enfants et n’ont plus besoin de l’autorisation du père pour exercer leur autorité parentale. Cette évolution législative marque une avancée significative dans la reconnaissance des droits des femmes et dans la lutte contre toutes formes de discrimination basées sur le statut marital.

Cette réforme s’inscrit dans une série de mesures prises par le gouvernement français pour moderniser le droit de la famille et garantir l’égalité homme-femme. Elle s’ajoute notamment à la mise en place du congé paternité et à la reconnaissance du mariage pour tous, qui ont permis de faire évoluer les mentalités et de promouvoir l’égalité des droits entre les sexes.

Les mères célibataires peuvent désormais élever leurs enfants en toute autonomie et exercer pleinement leur rôle de parent, sans avoir à se soumettre à l’autorité du père absent. Cette mesure permet également de reconnaître la diversité des formes familiales et de garantir à chaque enfant le droit d’être élevé dans un environnement sûr et épanouissant.

En abolissant l’autorisation paternelle pour les mères célibataires, la France envoie un signal fort en faveur de l’égalité des sexes et de la liberté individuelle. Cette réforme marque une étape importante dans la lutte pour les droits des femmes et pour la reconnaissance de la diversité des modèles familiaux.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières