Search

Actualités de dernière minute

Table of Contents

Hauts et bas de nos soldats dans le marasme centrafricain

Le mois d’avril marque le dixième anniversaire de la MINUSCA, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique. Avec plus de 13 000 casques bleus déployés, le Royaume du Maroc contribue avec un contingent de 745 militaires, dont 21 officiers supérieurs. Malgré les efforts et les ressources considérables mobilisées par les Nations Unies, la MINUSCA continue de faire face à de nombreux défis.

Au cours de ces dix années d’existence, 19 soldats marocains ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions. La situation en Centrafrique reste précaire, la guerre civile ayant laissé place à une violence alimentée par des gangs armés, causant des dommages considérables aux populations civiles. Les accords de paix sont restés lettre morte et de nouveaux acteurs menaçants ont fait leur apparition sur le terrain.

Parmi ces nouveaux acteurs se trouvent les milices russes de Wagner, dont la présence soulève de vives inquiétudes quant à la sécurité des casques bleus opérant en Centrafrique. Face à ces défis croissants, les soldats de la paix font preuve de courage et de détermination pour remplir leur mission de stabilisation et de protection des populations vulnérables.

Cependant, les risques et les pertes sont bien réels. Les soldats marocains de la MINUSCA font face à des conditions difficiles et à des dangers constants dans un environnement hostile. Le bilan des pertes et des profits de leur engagement en Centrafrique est lourd, mais témoigne également de leur engagement envers la paix et la sécurité dans la région.

Pour en savoir plus sur les défis et les réalités auxquels font face nos soldats de la paix en Centrafrique, vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article dans notre édition spéciale de VSD du 29, 30 et 31 mars 2024, disponible en kiosque. Une occasion de rendre hommage à ces hommes et femmes qui oeuvrent dans l’ombre pour le bien-être et la sécurité des populations locales.

Partagez cette article:

Abonnez-Vous Maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières